#découvrir #vibrer #progresser

Postmodern diffuse la culture au sens large, de la grande littérature au jardinage.
Des Séries à lire, envoyées par mail, SMS et diffusées sur Facebook et Twitter.
Pour #découvrir #vibrer #progresser. 

Chaque Série est réalisée avec amour en partenariat avec des maisons d’édition traditionnelles, des éditeurs plurimédias et des producteurs indépendants.

Chaque jour des moments exceptionnels dans les boîtes de réception

Héritière prodige du courrier postal, la boîte de réception bat plus que jamais au rythme de notre cœur émotionnel, de nos espoirs et de nos désirs. On parlera d’ailleurs de boîtes de réception au pluriel, porteuses de nos multiples identités numériques : avec près de trois adresses emails par individu (Source SNCD 2015), avec le SMS encore plus intime, avec les réseaux sociaux encore plus ouverts et avec les messageries encore plus instantanées, le tout à consulter cent fois par jour sur de multiples terminaux…

Nous nous livrons corps et âmes à la machine émettrice et réceptrice dans une troublante addiction, parfois source de dopamine. Mais à chaque rafraîchissement c’est trop souvent le chaos informationnel subi, le clic publicitaire douloureusement ciblé et la lassitude.

Dans ce contexte Postmodern est une promesse d’apaisement et de nouveau contrat de lecture. A la fois un jeu de mot postal, car la boîte aux lettres physique fait partie de notre ambition et un écho malicieux au Postmodernisme, ce mouvement critique et créatif de la vie contemporaine surgi en 1970. Postmodern est résolument Post Digital au sens où il participe de l’apaisement numérique : vision de boîtes de réception en slow-motion, nourries de la qualité des contenus, une expérience inédite située quelque part entre le Mail Art, la lettre à Mécénée, les nouveaux réseaux sociaux comme Medium et… Le plaisir d’un passage à La Poste pour y retirer un colis attendu.

Pour tous ceux pour qui le mot « contenu » a un sens

Lancée en partenariat avec des éditeurs diversifiés (Flammarion, Librio, L’Herne, Rustica, Maxima, …), elle s’ouvrira progressivement à tous ceux pour qui le mot contenu a un sens : auteurs,  curateurs, blogueurs, institutions et plus généralement tous ceux qui souhaitent nouer une relation nouvelle avec leurs publics avec une juste rétribution économique entre les différentes parties prenantes.

Des series pour #progresser : la culture au sens large.

Comme souvent dans le média digital, le format induit une orientation éditoriale et donc un public.

La Série – séquencée, temporisée – oriente vers une nature de contenus propice à la découverte, au développement personnel et à l’émotion.

#découvrir #vibrer #progresser